L’histoire de la Soka Gakkai, un mouvement bouddhiste profondément humain

Le mouvement bouddhiste de la Soka Gakkai est né dans les années 20 au Japon avant d’apparaître en France dans les années 60. Tsunesaburo Makiguchi et Josei Toda en sont les fondateurs et le mouvement a depuis été rejoint par de nombreux adeptes, qui sont aujourd’hui plus de 20 000 en France. Nous vous invitons dans cet article à découvrir plus en détail la Soka Gakkai avec son histoire et ses valeurs.

Les origines de la Soka Gakkai

Tsunesaburo Makiguchi, un éducateur japonais, a conçu la Soka Gakkai dans les années 20. Cette organisation bouddhiste laïque repose sur le bouddhisme de Nichiren pour qui l’expression de la créativité et l’engagement positif sont des valeurs positives pour l’individu et la société. A son décès, son disciple, Josei Toda, poursuit l’enseignement de la Soka Gakkai et développe le mouvement à travers le Japon et le monde. En France, c’est Eiichi Yamazaki qui a œuvré pour faire connaître la Soka Gakkai sur le précepte que « tout dépend de la détermination d’une seule personne ».

Les valeurs du mouvement bouddhiste de la Soka Gakkai

Le mouvement de la Soka Gakkai a pour objectif principal d’accompagner chaque personne qui souhaite apprendre les enseignements de Nichiren Daishonin. Il faut à cette occasion rappeler que le mouvement Soka, qui signifie « création de valeurs », est fondé sur un esprit humaniste qui veille au bonheur de chacun. Pour y parvenir, le mouvement bouddhiste prône entre autres la contribution positive à la société mais pas seulement. C’est également une pratique qui a à cœur d’œuvrer pour le rapprochement des peuples au travers de l’éducation ou encore de la culture. L’esprit solidaire est bien évidemment l’un des piliers de la Soka Gakkai qui est entièrement tournée vers les autres et pour qui le respect de la dignité de la vie est un élément crucial. Les membres mettent tout en œuvre pour contribuer à la société dans chacune de leurs actions. Il est également à noter que la Soka Gakkai détient le statut consultatif auprès du Conseil économique et social et du Département de l'information publique des Nations unies et que l’association collabore avec le Haut-Commissariat aux réfugiés (UNHCR) notamment au travers d’actions humanitaires. Enfin, la Soka Gakkai est convaincue que le changement chez l’individu peut mener à une avancée positive pour l’ensemble de la société, que ce soit en France ou à l’international. Le dirigeant actuel du mouvement bouddhiste Soka Gakkai est Daisaku Ikeda.